Les Artistes de la saison 2012

VINCE and the frogs - Reggae, folk, jazz

 

"Vince" originaire du centre Bretagne est un artiste auteur, compositeur et interprète.

Il trouve son expression musicale à travers ses rencontres, les pays qu'il parcourt et ses voyages plus intérieurs, plus imaginaires.

Vince.jpg

Il est accompagné de son collectif de six musiciens "the frogs",

pour la plupart issus de la scène jazz ou rock.

 

Après un long travail d'écriture et de composition,

"Vince and the frogs" viennent d'enregistrer un 1er album

intitulé "Travel on", dans les bacs depuis le 31 janvier 2012.

 

Influancé par Ben Harper, Jehro, Bob Marley ou encore Police,

le groupe propose un spectacle où chaque style de musique,

pop, reggae, folk, blues, jazz et rock, est maîtrisé et captivant.

 

  Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette.

 

 

CELKILT - Rock celtique

 

En matière de rock celtique chanté en anglais, la France connaissait un léger vide depuis quelques années.

CELKILT, jeune groupe de Roanne, tout de kilts vêtu, vient contredire ces convictions désabusées.

Voici qui devrait faire plaisir aux Booze Brothers, qui se faisaient alors quasiment les seuls représentants de ce style musical sur notre territoire national...

 

Non, CELKILT n'a rien à voir avec Tri Yann, ou avec Nolwenn Leroy reprenant les standards bretons...

La formation est basée sur une base rock guitare / basse / batterie

sur laquelle Celkilt.jpgviennent se greffer flûte, cornemuse et violon.

Le résultat ? Une musique tantôt dansante et enjouée,

façon jigs endiablés, tantôt plus éthérée et se rapprochant

d'un folk traditionnel. 


L'alchimie entre le rock et le celtique est évidente, et aucun

ne prend le pas sur l'autre. Liés ensemble par la voix chaude  

et délicate du chanteur, la musique est résolument convaincante

et jubilatoire.

CELKIT, un nouveau groupe à soutenir et encourager.    


  Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette.

 

 

 

La Mine de Rien - Chanson française festive

 

Yoshka, le chanteur, pioche du bout de sa mine dans les filons de ses souvenirs et de son imaginaire dans l'espoir de retrouver ses racines... Entouré d'un tromboniste, d'un clarinettiste (et saxophoniste), d'un (contre) bassiste et d'un batteur, il poursuit toujours ses investigations.

Yoshka et ses fidèles têtes de pioches creusent un peu partout: dans les musiques tziganes, dans les swings mordants de la New Orléans, dans le rock, les valses guinguette du Paris d'antan, ou encore dans les racines reggae et ska de la Jamaïque...

Sur scène, La Mine de Rien est un véritable coup de grisou! La mine de rien

Riche de ses expériences, le groupe s'est forgé une réelle

identité musicale et scénique : la poésie devient une grande fête

pleine d'énergie et de légèreté

où la section de solistes s'amuse sur une rythmique solide et

débridée autour de la voix envoûtante de Yoshka.

 

Un spectacle à ne rater sous aucun prétexte !!!

 

 

 

    Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette

 

 

 

 

 

Les Souillés de fond de cale - Musique traditionnelle

 

Ce groupe de cinq musiciens et chanteurs originaires des Côtes d’Armor a commencé son aventure en 1991 lors du festival du Chant de Marin de Paimpol, haut lieu du patrimoine maritime.

Après avoir interprété des chants traditionnels, ils ont, au fil des années, composé leurs chansons, tout en continuant le collectage. Le répertoire est basé sur des chants de marins iodés, parfumés au rhum, mais aussi des mélodies, dans la pure tradition maritime.

Les Souillés carburent à l’humour et à l’énergie, balayant

toute morosité sur leur passage. Régulièrement présentSouilles.jpg

dans les grandes fêtes maritimes internationales et festivals

folks, ils ont fait escale en Bretagne et en France mais aussi

en Islande, Estonie, Italie, Angleterre, Pays- Bas, Allemagne,

Irlande, Ecosse, Belgique, Suisse.

Fort d'un nouvel album « L’échappée belle », le groupe a

renouvelé son répertoire, tout en continuant à maintenir 

convivialité et connivence avec le public.

 

    Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette.

 

 

 

I come from Pop - Folk - Pop

 

Si les trois membres du groupe affichent un goût immodéré pour les chansons qui font mouche (Elliott Smith, The Beatles), ils ne cachent pas leur penchant pour les envolées bruitistes et les formats hors-normes.

 

Ils savent d’où ils viennent mais ne connaissent pas leur destination.

l-come-from-Pop.jpg

Ca tombe bien, le trio a le goût de l’aventure musicale : mélodies

vénéneuses, coulées bruitistes et chants contrastés s’affrontent

puis pactisent pour ne former plus qu’un.

 

 

I Come From Pop devient alors ce laboratoire musical dans lequel

rage et douceur cohabitent sur un fil d’équilibriste : la scène est

leur terrain de jeu favori.

 

 

 

        

Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette

 

 

 

Johnny Frenchman and the Roastbeefs - Glam rock 70's 

   

Le glam-rock des seventies est à l’honneur avec ce trio

franco-anglo-argentin basé à Brest.Johnny-Frenchman_3.jpg

Mais ici, pas de platform boots ni de maquillage, tout au plus 

une guitare mauve et des cravates d’un blanc immaculé… 

 

Ces trois là aiment vraiment ce que beaucoup

réprouvent habituellement avec une moue dubitative.

Oui, le glam-rock c’était bien !
La formule minimale du groupe (voix, guitare, percussions) ramène

les titres dépoussiérés à leur plus simple appareil tout en gardant

l’énergie primale des origines.

 

Juste envoyer la sauce et assurer le spectacle.

Entre les White Stripes, Turbonegro et Hughes Aufray…

Et ça, c’est vraiment trop glam ! Yeah !

 

Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette.

 

 

 

 

Inner Chimp Orchestra - Funk, Soul

 

C’est à Brest, en pleine jungle Rock qu’Inner Chimp Orchestra voit le jour en 2007.

Son style est résolument Funk : Les 9 musiciens ont puisés

leur inspiration originelle Inner-Chimp-Orchestra_2.jpgau croisement dela Soul de Stevie Wonder

et de l’électricité de Sly Stone.


Si le terreau musical d’Inner Chimp se trouve dans les 70’s,

pas de passéisme pour les singes : c’est définitivement vers

l’avenir que leurs regards sont braqués.
Après 4 ans de concerts tous azimuts et la sortie d’un 5 titres,

le projet d’enregistrer un premier album en condition live

prend tout son sens.

C’est sur scène que le funk vit !

Et c’est à la Carène (dans la base brestoise du groupe) que

l’album a été enregistré, session live (one shot) et en public.

 

 

    Pour découvrir des extraits sonores, cliquez sur la vignette.